Archives des articles tagués média

Capture d’écran 2015-11-20 à 19.49.40

SOUTENIR RESSOURCES QUAND HURLENT LES SIRÈNES…

Contrairement aux apparences, les attentats qui viennent de meurtrir la France n’ont pas « coupé la chique » de l’équipe de journalistes et de photographes du magazine RESSOURCES.
Il se trouve que notre fréquence de parution nous oblige à une distanciation évidente avec « l’actu chaude ». Et puis, nous ne sommes pas un newsmag généraliste. Surtout, notre ligne éditoriale nous porte plus volontiers vers les « faiseux », les créatifs culturels de tous bords, les acteurs azuréens d’un développement durable sincère et efficace.
Une vision positive de la société, fut-ce avec un regard critique.

C’est du reste un des nombreux dommages collatéraux de cette violence qui vient boucler cette année française comme elle avait commencé.

Pendant que l’état d’urgence récemment proclamé, dans une ambiance d’ « ébriété guerrière » (Le Monde Diplomatique), autorise le gouvernement à interdire toute manifestation, à commencer par celles liées à la COP21, le traumatisme collectif détourne toute une nation de tout autre sujet que ceux relatifs au décompte des morts et des blessés, à la traque des terroristes, à la surenchère des déclarations politiques… Cela est à la fois légitime eu égard à l’angoisse générée, mais également ambigu de la part de nombreux médias dont l’audience et les tirages décollent opportunément.

Dommage collatéral, donc, pour le magazine RESSOURCES dont le numéro 2 vient de sortir en kiosque le 30 octobre dernier et qui reste fidèle à sa ligne éditoriale. Laquelle se tient à l’écart du sensationnalisme morbide autant que de la superficialité consensuelle.

Bien chers lecteurs et sympathisants de notre magazine, nous avons plus que jamais besoin de vous pour implanter durablement ce magazine qui parle de votre région, la Côte d’Azur (Alpes-Maritimes, Var et Monaco), autour d’une vision exigeante du développement durable. Oui, autour de nous, des élus, des entreprises, des individus issus de la société civile, agissent au quotidien, avec créativité et souvent courage, pour que s’opère cette nécessaire « transition » à tous les niveaux.

RESSOURCES est un magazine indépendant.

Nous ne sommes
ni trendy ni trashy, ni baba ni bobo, ni vendu ni anti.

« Je milite pas tiens-toi bien pour l’extinction des dauphins, j’veux pas qu’ils meurent » chantait Bénabar dans Politiquement correct. C’est un bon résumé de l’approche engagée du journalisme façon RESSOURCES : au commencement était le bon sens…
La thèse de Naomi Klein dans son dernier ouvrage « Tout peut changer », est en substance que la question du climat est avant tout une opportunité sans précédent d’un changement de civilisation. La question n’est pas tant de savoir si nous survivrons ou pas à 2° ou 4° Celsius de hausse des températures. L’humanité y survivra. En tout cas une partie. La question est celle du comment.

Nous avons tous été choqués par ce vendredi 13 novembre 2015 parisien. Aucune fatalité dans ce vendredi 13 là : les racines de ce malheur sont peut-être complexes, elles n’en restent pas moins analysables. Il est temps peut-être de se ressaisir. De nous extirper du hurlement des sirènes, des images morbides. De délaisser l’anxiogène pour l’encourageant. De nous nourrir à nouveau d’une information porteuse d’espoir.

RESSOURCES est un magazine indépendant mais fragile qui a besoin de vous, bien chère communauté de lecteurs et de sympathisants.

Vous souhaitez soutenir efficacement le 1er magazine de l’actualité développement durable de la Côte d’Azur ?
Alors, n’hésitez pas : ABONNEZ-VOUS

Merci par avance de ce soutien durable.

Stéphane Robinson
Cofondateur du magazine RESSOURCES
Rédacteur en Chef

Publicités

COUV-RESSOURCES-MAG-1

RESSOURCES : il est né le nu-mé-ro 1 !

Petit coup d’œil sur la date de parution de mon dernier post ici. 11 septembre 2015. Aïe ! Trois semaines d’intervalles, voilà une première en trois ans (hormis la coupure traditionnelle du mois d’août) dont je me serais bien passé. Mais voilà, j’ai un mot de mes parents, et la surgé pourra dire ce qu’elle veut : j’ai, non pas une excuse en béton, mais deux excuses en or !

D’abord, je viens de lancer un nouveau magazine sur la Côte d’Azur, avec un associé, Régis Lesserteur, grand orfèvre des maquettes top niveau. L’aventure a commencé début 2015 par le montage et la rédaction d’un Business Plan, défendu quelques mois plus tard devant une commission d’agrément d’Initiative Nice Côte d’Azur. Le 19 septembre dernier, RESSOURCES, le nouveau magazine de l’actualité développement durable de la Côte d’Azur, était disponible dans près de 450 kiosques du Var, des Alpes-Maritimes et de la Principauté de Monaco. Près de neuf mois pour un bébé dont les premiers pas sont plutôt encourageants. Presstalis nous a déjà fait un gros réassort…

Mais comme si cela ne suffisait pas, un autre bébé a décidé de bien remplir ma vie. Un vrai. Elle s’appelle Emilia, est la fille de mon premier fils, Thomas. Oui… je suis grand-père. Gloups ! C’était le 24 septembre dernier, cinq jours donc après la naissance de RESSOURCES. Grosse semaine, grosse année. Tout ça fait en effet un sacré « combo » pour cette année qui est aussi, je ne suis plus à ça près, celle qui me fait officiellement entrer dans le cercle des quinquas.

Voilà, fidèle lecteur, si tu es encore là, à me lire malgré cette longue disparition, sache juste que j’étais vraiment, mais alors vraiment, overdeborded. Je le suis encore du reste. Ce post si mal écrit en est la preuve. Je t’ai pourtant habitué à du texte de meilleure tenue. Mais ça va reviendre, no worries. Il me tarde que le bateau PRESSLIBER (notre société éditrice de presse) prenne son rythme de croisière pour te repondre ici du texte un peu plus savoureux. Je te sais exigeant…

Débordé certes, mais pas autant ici que la rivière de la Brague suite à cet épisode de pluie terriblement violent survenu dans les Alpes-Maritimes, et que les météorologues ont qualifié de « explosif ». A trois semaines seulement de l’inauguration du nouveau centre commercial Polygone Riviera de Cagnes-sur-Mer, on a vraiment frôlé le « unexpected shopping », tel que le promet actuellement, en affichage local, la campagne de presse sans queue ni tête dédiée à cet énième temple de la consommation. Je me souviens bien de la façon dont les gens de market se gargarisaient il y a quinze ans du concept de fun shopping. Rien n’a donc changé sous le soleil. Polygone Riviera ou « l’expérience shopping » à géométrie invariable…

Bref, heureusement, au Festival du Livre de Mouans-Sartoux (2, 3 & 4 octobre derniers), à laquelle Ressources participait en exposant, j’ai eu le temps de m’éclipser à la conférence de mon modèle, de mon phare en tant que journaliste : Edwy Plenel. A la séance de dédicace qui s’ensuit, je lui tends son avant-dernier ouvrage Pour les musulmans, mais aussi un exemplaire de notre magazine en lui demandant quel conseil il pouvait me donner pour que notre titre sache conserver son indépendance par tous les temps. La réponse de ce héros de l’information, à mes yeux, si modeste dans son abord des gens : ne jamais se laisser mettre un fil à la patte. Le nouveau directeur de publication et rédacteur-en-chef que je suis n’en a pas avec Ressources, chers lecteurs, bien que déjà contacté par telle marque, telle formation politique, en vue de récupérer à bon compte notre approche localement inédite d’une information indépendante tournée vers le développement durable sincère.

Voilà, si vous êtes azuréen, on trouve notre magazine chez tous les « bons libraires » de notre paradoxale Côte d’Azur. Mais aussi dans d’autres endroits comme le Théâtre National de Nice, dans les librairies indépendantes comme la Librairie Masséna, La Briqueterie, la librairie associative Mots du monde, ou bien encore chez Artisans du Monde… Mais aussi sur internet avec une actu inédite plus réactive que le rythme bimestriel : www.ressourcesmagazine.fr

Allez, je retourne à la mise en forme de mon interview d’Irina Brook, directrice du TNN (Théâtre National de Nice). Oui, c’est elle qui fera la couverture du numéro 2 (en kiosque le 26 octobre prochain). Un autre style de créatif culturel que son prédécesseur de une Jean-Pierre Blanc. Une femme, une artiste. Mais avec un point commun tout de même, outre le partage des valeurs progressistes : un sens de l’engagement sans demi-teinte. Amis niçois et des environs, à la veille de la COP21, on ne rate surtout pas son Festival Réveillons-nous ! (Du 26 novembre au 12 décembre)

Promis, je reviens bientôt ici pour des post bien écrits… Ou juste écrits en fait.

Merci de ta fidélité sans adjectif, chère lectrice, cher lecteur.

%d blogueurs aiment cette page :