Archives des articles tagués liberté d’expression

C’est vraiment le moment d’être Charlie.

Cela fait un certain temps que je n’ai pas posté sur ce blog « sans adjectif » dédié à la valeur liberté. Pas mal accaparé il est vrai, ces deux dernières années, par différentes activités. « Diverses et variées » comme on dit…

Mais là, ce qui me pousse au summum de l’indignation a justement un lien direct avec cette valeur que la France a inscrite dans sa devise républicaine.

Chers lecteurs-trices de ce blog, ami-e-s de la liberté donc a priori, juste ce petit message rapide ici sans grand intérêt littéraire :
il est plus que jamais temps d’être Charlie !

Je suis allé acheter ce matin le dernier numéro avec la couverture sur Erdogan. Je ne pense pas avoir acheté ce titre plus de dix fois dans ma vie… Je suis plus Canard Enchaîné que Charlie, perso.
Mais là, la coupe est pleine.
Il ne faut rien lâcher.
C’est le moment d’être Charlie parce que c’est peut-être le grand moment de vérité en matière de courage politique à l’égard de l’islam radical et obscurantiste.
Le grand écart entre nos valeurs républicaines, de tolérance notamment, et l’islam radical de certains Etats censés être des alliés dans l’Otan ou de soi-disant partenaires commerciaux « neutres », ne peut plus durer.
Il n’est définitivement pas permis de penser que les premières puissent être miscibles avec le second.
Ce malentendu, qui est surtout une hypocrisie, vient peut-être de trouver enfin sa limite.

L’abcès doit être crevé.
Il faut avoir le courage d’affronter cela.
Et donc aujourd’hui, d’affronter un des nombreux malades mentaux à la tête d’un État en 2020. Prompt à la menace et va-t-en guerre, alors que son pays est en grande difficulté économique, avec notamment une monnaie en constante dévaluation.
Un matamore qui fait pourtant beaucoup de mal. J’ai une pensée pour les horreurs qu’ont eu à subir les combattantes kurdes quand l’armée américaine a plié bagage du nord de la Syrie.

Que ce soit Erdogan sur le devant de la scène, comme tout « anonyme » en France s’en prenant ouvertement, frontalement, à notre principe sacré de la liberté d’expression : tolérance zéro !

Nombreux sont mes ami-e-s de confession musulmane qui ne soutiennent pas ces positions obscurantistes.
Trop nombreux hélas sont ceux qui menacent avec une violence décomplexée, banalisée, cet acquis sacré, des plus jeunes aux adultes. Jusque dans nos établissements scolaires parfois…

Ce n’est pas l’islam qui est en question. C’est sa juste place dans notre pays, comme pour toutes les autres religions depuis 1905. Spirituel et temporel chacun à la place qui lui revient.

Oui, c’est vraiment le moment d’être Charlie.
Quel que soit votre opinion sur ce titre.
L’enjeu est ailleurs…

Ce ne sont plus seulement les fanatiques ou les terroristes sur lesquels il faut mettre la pression.
Il faut adresser un message clair à toute personne qui pense dicter dans ce pays une autre loi que celle de la laïcité et de la liberté d’expression.

Erdogan a franchi la ligne rouge.
Merci à Charlie de continuer à le chauffer à blanc.
Caricaturer avec brio un homme caricatural est une sacrée performance.
Une irrévérence non négociable… Jamais !

Toujours Charlie ?
Alors, achetons-le et arrosons large avec sa dernière une…

IMG_1634

Bonnets Rouges versus Bénêt Bleu

Rassemblement contre l’arrêté anti-drapeaux d’Estrosi  hier  après-midi à 16h au Théâtre de Verdure de Nice. Suprême concession d’y participer quand on a écrit un texte comme « trop flag« . C’est dire si je place la liberté au-dessus de quasi toutes les autres affaires du genre humain. Je rappelle ici que cet arrêté anti-drapeaux est un texte aussi inique qu’hypocrite puisque le principal visé était bien sûr l’Algérie, cela n’aura échappé à personne.

Ambiance bon enfant devant le Théâtre de Verdure pour un message de liberté d’expression et d’amitié entre les peuples. Présents : Antenne 2, AFP, France Bleu Azur, Nice Matin et… même Patrick Allemand sur le tard (no comment). L’opposition niçoise semblait de toute évidence accaparée sur d’autres sujets. Ou tout simplement déjà en vacances, ce que l’on ne saurait reprocher à personne. Moi-même je suis un peu au bord de la saturation.
Plus tard, coup de chance, dans le vieux Nice, j’ai croisé Estrosi et sa garde rapprochée, j’ai refusé sa main et nous avons exhibé devants lui, de façon « ostentatoire » donc, nos drapeaux (Belgique et Grèce). Il a eu cette magnifique réflexion, à la blague, pleine du mépris du petit monarque de province si sûr de son pouvoir sans opposition qu’il est : « ah, les bonnets rouges ! « .
Cri-Cri : un bonnet rouge vaudra toujours mieux qu’un bénêt bleu… 

Bravo aux Jeunesses Communistes dont c’était ici la toute première manifestation organisée de façon autonome sur Nice. Et donc, restons vigilants… Ce matin un papier dans Nice Matin : même si nous n’étions qu’une cinquantaine, appeler à la vigilance et être un poil relayé par les médias incontournables de la région, c’est toujours ça de pris. De petites ambitions c’est ce qui permet d’y croire chaque jour que Dieu fait.

PEACE, LOVE, UNITY
et aussi : LI-BER-TÉ donc…

2014-07-06 10.34.06

%d blogueurs aiment cette page :