Archives des articles tagués féminisme

nawal-el-saadawi-1

Nawal El Saadawi, La voix libre de l’Egypte

Hier soir, après les grandes marées de Thalassa, je suis tombé sur un documentaire à fort coefficient de résistance et d’intelligence, dont le titre est celui du présent post. Réalisé par Konstanze Burkard, un documentaire exceptionnel sur Nawal el Saadawi, donc, cette écrivaine égyptienne de 83 ans, qui fut médecin psychiatre, et qui défend depuis très longtemps la cause des femmes de l’autre côté de la Méditerranée avec un immense courage. Documentaire émaillé de témoignages plus que touchants sur ces femmes qui vivent la servitude et la violence conjugale comme un fait établi et acquis, inscris dans une « culture » patriarcale qui fait de la femme un être intrinsèquement impur. Je veux dire, il s’agit quand même de témoignages de 2015… Nawal el Saadawi, une autre Dolto en quelque sorte, dont le grand combat, la grande cause, n’aura pas été la place de l’enfant mais celle de la femme. Une féministe humaniste dotée d’une belle plume autant que d’une solide dose de courage, ayant vécu l’excision à 6 ans, la prison, les menaces salafistes, l’intimidation permanente…

Ses diagnostics de médecin psychiatre face à des femmes dont les symptômes (vertiges, évanouissements notamment) sont justement liés à cet enfermement, à cette pression, cette oppression que dis-je, m’ont renvoyé aussi à cet excellent film d’Emanuele Crialese qu’est Respiro (2002). Ces femmes qui étouffent, qui craquent, et que l’on pense bonnes pour l’asile ! Des femmes qui ont besoin de respirer. Juste de respirer ! Nawal el Saadawi a du reste souvent prescrit l’éloignement du mari dans son traitement.

Nawal el Saadawi et toutes les soeurs qui résistez de l’autre côté de la Méditerranée à cette violence banalisée faites aux femmes sous toutes ses formes : aucun fantassin sur un front n’a le millième de votre courage… Oui, je me sens si petit, si petit à côté d’une Nawal el Saadawi : « Certains disent qu’elle a la force de déclencher une guerre ou de faire tomber un gouvernement. » Je vais surtout commencer par la lire…

Pour ceux que ça intéresse, ce superbe documentaire peut encore se visionner par ici :
NAWAL EL SAADAWI, LA VOIX LIBRE DE L’EGYPTE (53 mn)

Capture d’écran 2015-03-28 à 18.17.35

Crédit Photo : AP (article sur la première femme ordonnée prêtre en Italie en 2010)

Crédit Photo : AP (article sur la première femme ordonnée prêtre en Italie en 2010)

Hygiène du libre-blogueur…

Sur ce blog censé être dédié à la valeur Liberté, il est une pratique qui sera récurrente : celle de la toilette mentale qui consiste à évacuer les vilaines toxines des préjugés. Un rendez-vous absolument pas à heure fixe qui se penchera régulièrement sur les clichés et autres idées reçues mis à mal par la plus récente actualité. L’info y sera présentée à l’état brut, sans autre forme de commentaire, ou sinon lapidaire, tant le télescopage d’une doxa faisant consensus avec son contre-exemple de la vraie vie est en-soi suffisamment efficace pour opérer en nous un chavirement des certitudes. Plus efficace que la spéculation, la réalité des faits reste le meilleur décapant de nos confortables schémas établis. Même pas besoin de frotter ma bonne dame. Ci-dessous, ma moisson non exhaustive des dix derniers jours, laquelle ouvre donc ma toute nouvelle rubrique « Doxa »

La France est un pays d’assistés…

Oui mais non. Chaque année, des milliards d’euros de prestations sociales ne sont pas distribués aux ayant-droits, par ignorance ou par honte : 5,3 milliards pour le Revenu Social d’Activité (RSA), 700 millions pour la Couverture Maladie Universelle (CMU), 378 millions pour les aides à l’acquisition d’une mutuelle Santé (ACS). L’Etat est donc clairement bénéficiaire en comparaison des 4 milliards d’euros que représenterait annuellement la fraude sociale dans l’hexagone. Source : « L’envers de la fraude sociale » publié par l’ODENORE (Observatoire des Non-Recours aux droits et services), rattaché au CNRS.

La France, terre d’accueil…

Oui mais non. Les étrangers sont moins bien intégrés en France que dans le reste des pays de l’OCDE : leur taux de chômage est en France de 14,5% et leur de taux de pauvreté de 21,1% contre respectivement 11,9% et 17,3% en moyenne pour les autres pays de l’OCDE. Source : OCDE.

Un prêtre est forcément contre le mariage gay…

Oui mais non. Elie Geffray, maire du village d’Eréac et prêtre de l’Eglise Catholique est pour : « la loi permet à des minorités de vivre dans un cadre légal ». Un homme qui vit très bien la séparation de l’Eglise et de l’Etat, sans schizophrénie aucune, et se dit « fier d’incarner le pluralisme dans l’Eglise ». On parie qu’il en existe plein d’autres moins assumés ?

Pour tous les catholiques, une femme peut être une sainte jamais un prêtre…

Oui mais non. Il existe des femmes courageuses qui, au sein même de l’Eglise Catholique, mènent un difficile combat contre un « système androcentrique » que ne justifie aucun texte de la Bible : Anne Soupa, auteur de Dieu aime-t-il les femmes ? (Médiaspaul) en est un exemple. Et il existe aussi des médias chrétiens pour offrir une tribune digne de ce nom à ce féminisme particulier : c’est le cas de Témoignage Chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :