Archives mensuelles de janvier, 2017

 » D’après la loi italienne en vigueur j’encourre entre 5 à 15 ans de prison et 15.000€ d’amende par personne transportée… »

Citoyens solidaires du 06

Félix ira à son procès le jeudi 16 février 2017 à 12h30 au Tribunal d’Imperia en Italie. Comme les autres il aura besoin de tout votre soutien.

Je viens d’une famille qui a migré dans son histoire, comme la plupart des êtres humains sur cette planète. Mon père est de nationalité américaine, d’origine écossaise ; ses aïeux fermiers ont émigré aux Etats-Unis au 18ème siècle. Ma mère française est d’origine italienne, sa famille étant venue au début du 20ème siècle depuis le Piémont et la Toscane.

J’ai été élevé dans le respect de la mémoire de mes aïeux, des efforts qu’ils ont dû fournir pour construire une vie meilleure dans un pays qui n’était pas le leur. S’installer sur un territoire hostile à des milliers de kilomètres de l’Europe « civilisée » et devoir apprendre à vivre au contact de toutes ces cultures différentes ne devait pas être aisé. Tout aussi difficile…

View original post 1 644 mots de plus

Publicités

topelement

Loup : le Cerpam et l’INRA crient à l’idéologie.

Fraîchement pressé sur le site du Parisien hier et dans Nice Matin de ce jour, cet article : « Le loup peut s’habituer à l’homme et l’approcher de près ». Fallait-il vraiment mener deux ans d’étude pour ce constat que toutes les associations de préservation des espèces connaissent depuis longtemps ? Etrange verdict en tout cas que celui de ces deux organismes qui, au terme d’une vaste étude menée en 2015-2016 sur le comportement du loup, et présentée donc comme « scientifique », concluent : « Les politiques publiques sont basées sur une idéologie qui a fait faillite. On a mis la logique à l’envers, on a cru pendant vingt ans que les humains pouvaient s’adapter aux loups qui ont tous les droits. Il faut maintenant apprendre aux loups à s’adapter aux humains. » Dixit Laurent Garde, chercheur au CERPAM. Pour ceux qui l’ignorent le Centre d’Études et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée a une signature explicite que l’on peut lire sur leur site internet : « Pour la gestion des espaces naturels par l’élevage ». Chacun appréciera l’objectivité de la démarche en effet, laquelle fait écho à ce soutien récent de la Région Paca aux chasseurs. Les loups qui ont tous les droits ont quand même fait l’objet d’une campagne euphémiquement appelée de « prélèvements » très vite arrivée à son quota maximal de 36 individus tués, représentant déjà une extension de 12 individus supplémentaires sur le quota autorisé jusqu’en 2014. Les solutions de coexistence existent comme cet excellent reportage de Nice Matin, l’automne dernier, auprès d’un éleveur italien le prouve, mais elles pâtissent du peu de moyens qui leurs sont consacrées par l’Etat, moyens pourtant nécessaires à leur réussite. Le loup qui se mord la queue…
Je veux bien comprendre le sens de ces prélèvements visant aussi à ce que le loup ait effectivement peur de l’homme et permettant du coup une expansion du territoire du premier. C’est en substance la conclusion de Marc Vincent, de l’INRA, d’un document intitulé  » Le projet de coexistence entre élevage et loups tenu en échec par des mesures de protection dévaluées en peu d’années. » (Octobre 2015). Mais je me demande s’il ne faudrait pas aussi se décarcasser un peu plus, si vous m’autorisez l’expression, qu’en dégainant les fusils. N’est-ce pas là la voie de la facilité ? Une coexistence envisageant la rencontre est-elle donc définitivement impossible ? Du coup, à la fin du Nice Matin (papier) de ce samedi, « l’expression du jour » trouve une saveur particulière si l’on veut bien se rappeler que l’Homme reste le super-prédateur qui fait la pluie et le beau temps de toutes les autres espèces vivantes. Le prédateur ultime, au sommet de la pyramide, qui savoure son agneau pascal ou son steack quotidien sans une once de sauvagerie, lui ! En tout cas de sauvagerie apparente, vilaine bête ! Bref, le mot du jour dans mon indispensable quotidien régional est de Claude Lévi-Strauss : « Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui. » Idéologique ?

 

%d blogueurs aiment cette page :