nawal-el-saadawi-1

Nawal El Saadawi, La voix libre de l’Egypte

Hier soir, après les grandes marées de Thalassa, je suis tombé sur un documentaire à fort coefficient de résistance et d’intelligence, dont le titre est celui du présent post. Réalisé par Konstanze Burkard, un documentaire exceptionnel sur Nawal el Saadawi, donc, cette écrivaine égyptienne de 83 ans, qui fut médecin psychiatre, et qui défend depuis très longtemps la cause des femmes de l’autre côté de la Méditerranée avec un immense courage. Documentaire émaillé de témoignages plus que touchants sur ces femmes qui vivent la servitude et la violence conjugale comme un fait établi et acquis, inscris dans une « culture » patriarcale qui fait de la femme un être intrinsèquement impur. Je veux dire, il s’agit quand même de témoignages de 2015… Nawal el Saadawi, une autre Dolto en quelque sorte, dont le grand combat, la grande cause, n’aura pas été la place de l’enfant mais celle de la femme. Une féministe humaniste dotée d’une belle plume autant que d’une solide dose de courage, ayant vécu l’excision à 6 ans, la prison, les menaces salafistes, l’intimidation permanente…

Ses diagnostics de médecin psychiatre face à des femmes dont les symptômes (vertiges, évanouissements notamment) sont justement liés à cet enfermement, à cette pression, cette oppression que dis-je, m’ont renvoyé aussi à cet excellent film d’Emanuele Crialese qu’est Respiro (2002). Ces femmes qui étouffent, qui craquent, et que l’on pense bonnes pour l’asile ! Des femmes qui ont besoin de respirer. Juste de respirer ! Nawal el Saadawi a du reste souvent prescrit l’éloignement du mari dans son traitement.

Nawal el Saadawi et toutes les soeurs qui résistez de l’autre côté de la Méditerranée à cette violence banalisée faites aux femmes sous toutes ses formes : aucun fantassin sur un front n’a le millième de votre courage… Oui, je me sens si petit, si petit à côté d’une Nawal el Saadawi : « Certains disent qu’elle a la force de déclencher une guerre ou de faire tomber un gouvernement. » Je vais surtout commencer par la lire…

Pour ceux que ça intéresse, ce superbe documentaire peut encore se visionner par ici :
NAWAL EL SAADAWI, LA VOIX LIBRE DE L’EGYPTE (53 mn)

Capture d’écran 2015-03-28 à 18.17.35

Publicités