shenzhou

Le retour de Han Shan…

trente ans que je suis né

j’ai parcouru mille, dix mille lieues,

navigué sur des fleuves pris dans les herbes vertes,

passé les frontières où se lève la poussière rouge

j’ai distillé des philtres, sans devenir immortel

j’ai étudié les livres, chanté l’Histoire

aujourd’hui me voilà retiré à Han Shan,

la tête sur la rivière m’y lavant les oreilles

(HAN SHAN, merveilleux le chemin de Han Shan – Editions Moundarren)
Post de présentation de Han Shan
 
Publicités