ashes of hiroshima

Mes héros

Mes héros ont le visage caché,

Sous le feutre ou sous la bure,

Des paletots tachés,

Du mépris pour les armures.

 

Mes héros ont sur le front,

Le feu et la manière,

Des étoiles aux éperons,

Un enfant sur leur bannière.

 

Mes héros sont morts hier,

Au champ d’horreur du grand Levant,

Au crépuscule de toutes les guerres,

Un vent fou brûla tout dedans.

 

Mes héros se sont fait piéger

Par un Petit Garçon sans honneur,

Et disparurent sans siéger,

Dans cette incandescente candeur.

 

A toi Samouraï qui a connu cette chute,

Mes pensées, mes prières, pour cette apocalypse sans lutte,

Pour toi fillette calcinée jetée sur les routes,

Je brise mon sabre et noie ma rage, dans cette ultime déroute.

 

Car la guerre me dégoûte.

Nice, le 26 avril 2011
Publicités