Archives mensuelles de décembre, 2012

2012-12-25 09.14.53

Brève de trêve

Une fois n’est pas coutume, un post en mode lapidaire…

Dans son rythme hebdomadaire habituel, Sans Adjectif prend la liberté d’une trêve des confiseurs dans l’esprit fondateur de cette expression : pas de débat aigres ni de propos amers. Pas d’humeur bileuse ni de punchline piquantes. Pas même de réflexions relevées ni de thèse bien mitonnée aux p’tits oignons. Juste un peu de sweet home et tout plein de douceurs qui ne seront pas ici retranscrites par le menu.

Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d’années à tous et à toutes.

Back in 2013…

 

 

488px-Raffael_062

Libre car sobre…

Entre deux charrettes (travail en apnée longue et en eau très profonde), petite pause philosofable avec un grand champion de la liberté : le philosophe grec Diogène. Qu’on ne présente plus, fut-ce aux plus jeunes. Qui ne  connaît en effet son tonneau résidentiel, son humaine lanterne, son héliotropisme impertinent, ses répliques qui ont du chien ? Et les lentilles, ça vous dit quelque chose ? Une légumineuse aux vertus anti-servilité selon Diogène. Retour sur une histoire très courte mais très actuelle sur la corrélation quasi-mathématique entre liberté et sobriété. Voyez Pluto (Génération Les Nuls, désolé)…

Or donc, Diogène soupait ce soir-là d’un frugal plat de lentilles. Mais voilà que Le philosophe Aristippe se présente à lui. Courtisan du roi, ce dernier menait alors une existence des plus dorées ! C’est donc non sans mépris qu’il apostrophe notre cynique amateur de lentilles :

– Vois-tu, si tu apprenais à ramper devant le roi, tu ne serais pas obligé de te contenter de déchets tel que ce plat de lentilles.

Diogène ne releva même pas la tête pour sa réponse :

– Vois-tu, si tu avais appris à te contenter de lentilles, tu n’aurais pas à ramper devant le Roi !

%d blogueurs aiment cette page :